La chronophotographie est une technique photographique qui consiste à prendre une succession de photographies à intervalles de temps réguliers permettant de décomposer le mouvement.

Elle a permis l’analyse du mouvement humain dans le monde du sport (notamment).
En athlétisme, elle permet à l’entraineur de décomposer un geste sportif afin d’en avoir une représentation précise. Dans ce domaine on peut se référer au célèbre ouvrage de Jacques Piasenta « Apprendre à observer« . Son ouvrage montre des séquences où il décompose et analyse à l’aide de cette technique le comportement de l’athlète.

Aujourd’hui cette décomposition est réalisée soit en vidéo (25 images/seconde) soit grâce à la photographie (La rafale des reflex modernes avoisine les 10 à 20 images seconde)
Personnellement en photographie je n’utilise pas le mode rafale de mon reflex qui est trop rapide pour mettre en valeur les attitudes, les émotions et les comportements des personnes que je photographie.

La chronophotographie a été (est) également utilisée en anthropologie.
Ainsi, le marché de Saint Girons peut être considéré comme un « espace social » relativement restreint avec une densité de comportements dû à sa fréquentation multi classes sociales. Dans ce cadre j’utilise la chronophotographie pour essayer de mettre en valeur les attitudes, les émotions que seule une et une seule photographie ne permet pas de révéler.

C’est donc l’enchainement des photographies qui donnent sens à l’action et à l’histoire.

D’où vient-il, où va t-il ?

 

[ Marché de Saint Girons le 11-09-2021 ]

Explorer le monde…

Célestin Freinet aurait peut être parlé de « tâtonnement expérimental » pour cette séquence. Toucher, explorer avec le regard… pour appréhender le monde des adultes et se construire sa propre personnalité.

[ Marché de Saint Girons le 11-09-2021 ]

Une vie de chien…

Séquence prise au marché de Saint Girons, sur le vif et tout en marchant.
[ Marché de Saint Girons le 07-12-2019 ]

La fatigue…

[Marché de Saint Girons le 09-11-2019]

La démence…

J’en reste sans voix… Après avoir « repéré » la scène, assis à une table d’un café avec des amis j’essaie en toute première technique le reflex posé sur la table, c’est moyen… je suis gêné par des objets.

C’est au dernier moment en partant du café que je finaliserais cette série émouvante.

L’appel téléphonique…

…qui redonne le sourire 😉
Marché de Saint Girons le 14/09/2019

Faire les courses…

…comme les grandes personnes 😉 !
Marché de Saint Girons le 09/1/2019

L’amusement…

Il faut savoir être patient et (essayer) de conserver une certaine distance vis à vis de son sujet. Je dis bien « essayer » car cette fois ci la scène c’est transformée en un « jeu » : un photographe et des enfants amusés de passer devant mon objectif.
Tout commence avec cette ruelle, j’espère provoquer le hasard avec une petite idées en tête. Et puis passe ces jeunes filles, la rue est propice à la pratique du Roller. ça devient rapidement un jeu, la ruelle se transforme en cour de recréation avec une pointe d’humour et de malice. 😊

Marché de Saint Girons le 08/08/2020

Le quotidien bouleversé…

Je ne sais trop comment le port du masque modifie (ou non) nos relations sociales … Une chose est certaine il faut décrypter les (nouveaux) codes sociaux utilisés par les uns et les autres. A vrai dire on ne sait plus trop comment dire « bonjour »… comment garder « la distance », comment « discuter »… les codes des uns et des autres ont évolué.
Ces codes transmettent un message : « J’appartiens (ou je n’appartiens pas) à ce groupe des « covid-sceptiques » ou bien des « parano-covid » (sans jugement des uns et des autres).

Marché de Saint Girons le 11/07/2020

La criée…

J’ai laissé la séquence en couleurs, je la trouvais plus « vivante », autant vous dire qu’avec la crise covid et le port du masque… terminé « la criée »!

Marché de Saint Girons le 11/07/2020

Promener son chat…

Marché de Saint Girons le 11/07/2020

Explorer le monde…

…du haut des épaules de son père. A noter que l’attitude du jeune garçon est identique à 2 deux reprises dans cette séquence.

Marché de Saint Girons le 11/07/2020

Se sentir protégé…

Encore ce jeune garçon et son père, agrippé au cou de son père.

Marché de Saint Girons le 11/07/2020

La démarche

Pas à pas: Faites de la marche un art !

Marché de Saint Girons le 14/02/2020

Le regard malicieux

Instant saisi à la volée dans le café en marge du marché qui fait également office de point de rendez-vous.

Avec le masque… il faut maintenant être attentif aux regards. Les yeux et le regard participent de façon majeure à notre langage non verbal.

Marché de Saint Girons le 18/07/2020

La petite fille et le petit caillou

Un des mes plus belles série… observer cette petite fille jouer avec un simple petit caillou et une flaque d’eau.

Marché de Saint Girons le 28/09/2020

L’attente

Personnage incontournable du marché de Saint Girons… Un moment d’observation (de co-observation devrais-je écrire), moi dans le viseur et lui avec son regard très expressif.

Marché de Saint Girons le 28/09/2020

Courir après les bulles…

Marché de Saint Girons le 28/09/2020

L’enfant et la chanteuse

Marché de Saint Girons le 26/10/2020

Galerie – Chronophotographie 26 décembre 2021