Photographies panoramiques en Ariège

Tourn de la Cascade d’Ars 2012 – côté photographe

Environ 250 participants lors de cette nouvelle édition 2012 du Tourn de la Cascade d’Ars !
Un nouveau record de participation ?!
Régularité, expérience,  ambiance conviviale seraient-elles le secret de ce succès ?!

La montée en 4*4 pour gagner du temps ! hum…!!! Après le café matinal à l’accueil de la course, départ pour la version « ORANGINA » de l’aventure. Je vous assure la montée en 4*4 est délicieuse car elle me fait gagner un temps précieux et elle a le chic de faire un réveil physiologique plutôt efficace !

Nous voil@ à pieds et nous commençons à pénétrer dans la forêt. Au regard de la météo, c’est ici, dans cette partie que je vais trouver ma scène photographique.

Ambiance plutôt sombre, avec un chemin parsemé de rochers dans une forêt de hêtres (?)… c’est vraiment l’ambiance et les paysages que j’aime. Seul regret, cette partie est montante, alors tout va se jouer sur la gestion de la lumière car l’effet de vitesse des coureurs ne sera pas réellement présent sur les images.

Plan 1… Tout se passe « nikel »…

Plan 2… ben… j’aurais dû mieux anticiper… car au final la scène (plan et arrière plan) ne donne pas l’effet escompté… ça défile trop vite et je n’arrive pas à caler mes réglages boitier/flash.

plan 3… ce n’est pas grave… je me repositionne sur le plan 1…

voil@, c’est la troisième expérimentation avec mon « générateur Elinchrom » avec pour cette édition (comme pour le Trail de Dalou) une assistante qui aide grandement dans l’efficacité de mes projets ! Avis aux amateurs si vous êtes intéressé pour me suivre dans mes aventures photographiques n’hésitez pas à vous joindre à moi !

Merci aux coureurs, à Patrice, Hervé, Laurence, Georges (le secoueur d’orangina) pour sa super conduite et sa sympathie… et à toute l’équipe !

 

  • http://www.facebook.com/damiengilles09 Damien Gilles

    Bonjour Stéphane,

    Je viens de découvrir ton site
    Internet avec ce post. Pour l’instant je n’ai fait que survoler tes
    articles et regarder les photos qui sont superbes ! Mais je
    compte bien prendre plus de temps pour découvrir ton travail.

    A la lecture de ton post j’en suis venu
    à me poser une question. Tu regrettes semble-t-il que l’endroit ne
    se prête pas à des photos qui pourraient donner une impression de
    vitesse puisque tu te trouves dans une côte ou les coureurs se
    déplacent forcement moins rapidement. Est-ce qu’il n’aurait pas été
    possible de ralentir l’obturation afin de créer un flou/filet qui
    donnerait une impression de vitesse en conjonction avec le flash en
    second rideau qui lui figerait les coureurs et permettrait qu’il
    soient nets? Le flash n’est peut être pas assez puissant ?
     

  • http://www.ariege360.fr/blog Stéphane Meurisse

    bonjour Damien,

    merci pour les encouragements. Tes remarques sont justes. Mais le choix de cette prise de vue est relatif aux conditions météos incertaines…

    Pour le reste, on peut dire qu’il existe 4 types de « flou » en photographie.
    1. Le flou de bougé… celui du photographe qui a la « tremblotte » et qui a un mauvais réglage boitier/objectif en terme de vitesse d’obturation
    2. Le flou d’arrière plan lié à la profondeur de champ plus ou moins courte. exemple 200mm/ à f2.8.
    3. Le flou de mouvement du sujet. Avec une vitesse très lente le coureur est totalement flou (il apparait comme un fantôme) et l’arrière plan est net. En choisissant le bon couple vitesse d’obturation / vitesse du coureur… on obtient souvent un flou sur les membres inférieurs et les membres supérieurs donnant ainsi une bonne dynamique de l’image. Le flash au second rideau améliore l’effet net de la partie du corps du coureur à pieds.
    4. Le flou de filé : technique souvent utilisée en sport. Le photographe suit le sujet et tout en faisant la mise au point sur le coureur (avec flash au second rideau ça peut améliorer l’effet) il obtient un effet de flou sur l’arrière plan.

    Concernant le flash… et le choix de la prise de vue… un flash cobra délivre environ 80 joules en puissance max… dans mon cas j’ai travaillé avec un générateur Elinchrom qui a une puissance max de 1100 joules. Le flash cobra (même avec le réglage second rideau) ne fige pas toujours l’action car sa puissance reste trop faible. Dans le cas de cette prise de vue, ça aurait pu fonctionner avec le cobra, mais dans mon cas j’expérimente et j’apprivoise mon générateur qui a une qualité de lumière et une puissance « no limit »

    voilou pour quelques explications ! @bientôt et encore merci pour ton message !

  • http://www.facebook.com/damiengilles09 Damien Gilles

    Merci Stéphane. Tu n’es pas avare de
    conseils et connais manifestement bien ton affaire. Un vrai plaisir !
    Merci pour ces éclaircissements.

Derniers articles

Flickr Mes photos FlickR

Traces GPS

I’m on EveryTrail: Map Your Trips, Find local hikes
stephaneM
1 trip
see my profile

Facebook