Photographies panoramiques en Ariège

Test de l’ultra grand angle Samyang 14mm f/2.8

Depuis longtemps j’hésitais à investir dans un ultra grand angle… Je suis fidèle à mon 17-40mm f4 mais je me trouve parfois un peu à l’étroit surtout dans les fonds de vallées des Pyrénées Ariégeoises ! 😉

Second problème avec le 17-40mm c’est son ouverture. Pour la photo nocturne la valeur f4 limite les prises de vues et pour palier à cette ouverture il faut jouer avec la Lune.

StephaneMeurisse-roquefixade-ariegepyrenees

Samyang 14mm

 

StephaneMeurissesphere-roquefixade-ariegepyrenees

Canon 17-40 – f4

Le Samyang ?

Investir dans un Canon 14mm f2.8 à 2000 €…? hors budget ! 🙁 Toutefois je reste persuadé que le Canon reste meilleur que le Samyang. Concernant les images de nuit, le piqué ne semble pas être le même et pour ma part ça se ressent immédiatement.
Comment expliquer ? Le grain sur l’image n’est pas similaire aux objectifs Canon, c’est moins lisse, mois homogène. Oui, vous allez me dire qu’au regard de la montée des ISO c’est normal (pour cette image de Roquefixade ISO 4000 – f2.8 – 25s). Mais ça se ressent de façon général lors du traitement dans Lightroom.
Les fortes corrections (vignettage, contraste, netteté, courbe…) font bien apparaitre cette différence entre les optiques Canon et Samyang, bref c’est mon sentiment !

Concernant les images en plein jour, je ressens également une différence entre les deux objectifs. Les images du Samyang sont toujours un peu mois lisse, question d’habitude me direz-vous… oui ! « Signature numérique » c’est le terme qui résume bien la situation. Lorsqu’on ne fait pas de comparaison avec le Canon, l’objectif apparait comme performant et sans défaut majeur (sauf les excès que l’on retrouvera sur un 14mm, vignettage…)

En fait, ce Samyang a une « signature numérique » qui lui est propre. L’image est excellente et au final il est inutile de le comparer systématiquement à Canon…

Leran-samyang-14mm-stephaneMeurisse

Samyang 14mm

 

Mise au point

L’absence d’autofocus est-elle pénalisante ? Bien entendu et même en situation de photographie de nuit ou il est possible de prendre son temps…
Dans le viseur à 14mm il est extrêmement difficile de faire la mise au point. Le champ de vision de l’objectif est tellement large… on cherche désespérément un premier plan (un très gros premier plan !)… De plus la bague de mise au point est assez imprécise avec un grand jeu/débattement. L’astuce est de faire la mise au point à l’aide du LiveView de votre reflex. Mais de nuit ce n’est pas l’idéal et il faut jouer sur le diaphragme/iso/vitesse pour éclairer au mieux la scène pour être précis. Le « bruit numérique » rend délicat l’exercice.

De jour, très proche du sujet le live view est indispensable. Pour les sujets en mouvement… reportage, sport… passez votre chemin !

pacman-stephanemeurisser-montbel-ariege

Samyang 14mm

La distorsion ?

Oui, de toute façon à cette focale il ne faut pas s’attendre à quelque chose de parfait. Plutôt que de vouloir systématiquement corriger ce point je vous encourage à en jouer ! c’est de la photographie au grand-angle et personnellement j’apprécie ces effets et ces déformations à partir du moment ou tout ceci reste esthétique 😉

Conclusion

j’aime cet objectif ! 300 €… la construction est réussi et il inspire confiance. Toutefois, les articles faisant référence à cet objectif en expliquant qu’il est à tous points aussi bon que le Canon grossissent un peu les conclusions… !
J’aurai préféré le canon 14mm f2.8 mais selon moi il est déraisonnable d’investir autant. Il reste à l’heure ou j’écris l’alternative du canon 16-35mm f2.8 II, mais ce dernier n’a pas véritablement bonne presse.

Alors… wait and see car il semblerait que Canon travaille sur une version III de cet objectif.

2016 devrait être l’année de l’ultra grand angle chez Canon ? Car chez Nikon on trouve un certain 14-24mm f2.8 qui vaut de l’or ! 😉

Derniers articles