Photographies panoramiques en Ariège

Projet Hyperlapse – Google Streetview

[ Hyperlapse, Kézako ?… ]

Plutôt qu’un long discours je vous laisse découvrir en images!

En mode explication l’hyperlaspe c’est une dose de timelapse avec une prise de vue qui intègre un « grand » déplacement. En décodé, l’idée est de se transformer en cinéaste avec les moyens du bord. Réaliser des effets « travelling » de cette ampleur dans le monde du cinéma vous demanderait des moyens colossaux.
Dans notre cas l’hyperlaspe est l’arme du pauvre : un reflex, un trépied, un intervallomètre, et… un gros travail de post-traitement pour stabiliser les images (nous allons y revenir 😉 ).

[ L’hyperlaspe : Un timelapse en mouvement ]

Rappelons-le, le timelapse est un assemblage de photos prises à intervalles réguliers. En recomposant la séquence sous forme vidéo à 24 images par seconde, on a un effet accéléré.

De nombreux timelapses sont réalisés à partir d’un réflex posé sur des systèmes de dolly/sliders pour obtenir un mouvement de travelling : vertical – horizontal – rotation.
A ce jour Dynamic Perception vient de lancer en production un automate capable de séquencer les vues sur 3 axes – soit un degré de liberté total lors de la prise de vue.

Ceci étant dit les mouvements de travelling sont assez courts du fait qu’il semble complexe de trimbaler des rails/sliders très longs. La société SYRP et son système « genie » propose un automate/moteur tracté par une cordelette ce qui est une alternative pour réaliser de long travelling.

Mais l’hyperlapse va bien plus loin. On déplace l’appareil photo sur plusieurs dizaines de mètres sans utiliser de dolly / rail de travelling. Une fois les images assemblées, cette technique donne l’impression au visiteur de voyager dans le temps accéléré.

[ La technique ? ]

Globalement on devra se déplacer sur une longue distance. Le terme de Hyperlapse porte également le nom de Walklapse.
Depuis, des systèmes intermédiaires ont émergé, notamment des systèmes de dolly sur plateau avec roulettes un peu à l’image d’une planche de skateboard.

Voici un making-of montrant comment se déplacer pour réaliser un hyperlapse.

 

[ La Post-production ]

J’aborde directement la post production sans faire le détour « classique » de la technique de la prise de vue en mode timelapse. Un travail de stabilisation et d’assemblage des images avec le logiciel Adobe AfterEffect (l’outil WrapStabilizer) est indispensable pour rendre la vidéo esthétique

Bon… nous arrivons à la conclusion que la technique hyperlapse n’est pas abordable par tous… matériel « allégé » certes, comparativement au monde du cinéma, mais la technique est exigeante et demande beaucoup de temps et de savoir-faire en post-production.

 

[ Le projet Hyperlapsede GoogleStreetView : L’hyperlapse pour le commun des mortels ]

Google Street ViewHyperlapse est une application Open Source de la firme canadienne Teehan + Lax permettant de réaliser à partir de photos de Google Streetview des séquences personnalisées.

Voici la vidéo de démo du projet hyperlapse provenant des images de google streetview. Evidemment le résultat n’est pas tout à fait similaire en terme de qualité mais l’idée reste la même : donner du mouvement à l’image!

Après avoir défini un début et une fin de séquence sur google maps, l’algorithme de Google calcule le trajet et génère l’itinéraire virtuel.
Le seul pré-requis nécessaire est que l’itinéraire souhaité soit déjà répertorié dans le service Google Street View avec l’option panorama 360°.

Nous en sommes qu’au début… Limites de nos machines et de nos serveurs… mais Google est en marche pour nous proposer son monde virtuel, peut-être rigolerons-nous de la piètre qualité de ces images de Google dans 5 ou 10 ans mais une chose est certaine la qualité ne cessera de s’améliorer !

A vous de tester !

Derniers articles