Photographies panoramiques en Ariège

Trail des Pieds cloutés 2013 – côté photographe

Humm… Le trail des Pieds cloutés, édition 2013… version trail des Pieds « cr…és »… bon je sais elle « trop facile » 🙁 !

Pour ma part je n’ai pas eu le temps de bien repérer le parcours de cette année, du coup j’étais pris un peu de court pour me positionner sur LA « zone » idéale.
Que cela ne tienne, j’embarque mon sherpa (que je rétribue au black 1 € la journée et 1 paquet de cigarette… comme à l’époque des premières expéditions sur l’Everest 🙁 mais c’est largement suffisant :-)).
Je le sais, de nombreux coureurs se demandent bien ce que je bricole avec mon « schmilblick » (comprenez « gros flash » et pour cette édition 2013… 3 flashs !).

Oui, oui… c’est vraiment une technique un peu osée, car une fois réglée elle ne laisse pas vraiment de possibilité de repli… (remballer le matériel, le sherpa ;-)… re-réglages… bref si c’est le cas… c’est « mort » pour la suite ! :-().

La méthode « strobist » (terme Anglais quasiment impossible à traduire => utilisation multi-flashs) s’utilise normalement en faisant repasser le coureur plusieurs fois devant l’objectif pour optimiser les réglages.
Dans mon cas, je m’efforce de l’utiliser « in situ », en compétition et un des facteurs les plus aléatoires c’est de bien calculer la trajectoire du coureur selon le positionnement de mes flashs et leur puissance(bon là mon sherpa m’aide bien ;-))
En bref, certains l’auront compris, mon positionnement essaie de contraindre les coureurs à passer sur une trajectoire bien définie, le plus prêt de mon objectif (je suis bien conscient que parfois je gène un peu…).

Oser côté coureur ? Au final, certains coureurs se prêtent au jeu ! je tiens à le préciser, car certains hésitent encore à sauter par dessus la main tendu et le reflex du photographe ! Dans l’avenir n’ayez aucune hésitation si la situation se présente ! je gère mon mouvement, et vous n’avez rien à changer dans votre attitude et votre effort ! La pire des situations, c’est un coureur qui s’arrête devant moi…
Déjà que la photo de trail n’est pas hyper simple à rendre « dynamique »… alors si en plus on tombe dans le cliché « photo de mariage »… 🙁

En conclusion je cherche de la « souffrance », du « rythme », de « l’humour », de la boue, une « ambiance », bref des attitudes naturelles quand on fait du trail ! 😉

@bientôt sur le trail des citadelles !

Un échantillon des photos 😉 (PS : photos 7726 – 7727… il y a un problème technique… lié aux réglages du couple boitier/flash 🙁 à vous de trouver l’erreur ! l’artucle avec le schéma d’éclairage et les coulisses !)

  • ben

    Salut steph, c’est ben du TEC 09, bravo pour tes photos, j’ai lu et compris (un peu) le principe du « je m’allonge dans la boue pour vous prendre en photos » la prochaine fois je ne m’arrète pas au 1er passage promis ! je reviendrais en arrière te saluer bien entendu après la photo réussie !!
    J’espère que tu vas bien, on se voit la prochaine fois et on trinque à l’arrrivée !
    ben

  • oui on va trinquer au Trail des Citadelles ? Hein ?!

Derniers articles