Photographies panoramiques en Ariège

Côté pile et côté face

Lors du précédent article je vous avais fait une allusion à un photographie panoramique avec en arrière plan la ville de Foix ! Lorsque j’avais anticipé ce ciel, j’avais bien dans l’idée de partir sur un plan panoramique!

Pas simple l’histoire… car le ciel pourpre s’est très progressivement mis en place jusqu’au moment où il s’est arrêté aux portes de Foix…. Il a caressé ma joue droite sans vraiment vouloir transiter plus loin que Foix.

Arrivé dans la nuit, installation à la frontale… à droite, à gauche, plus haut, plus bas…??? Dans la nuit je discerne bien les nuages, mais je m’interroge sur leur évolution ?! côté pile ou côté face ? Bon de toute façon c’est le matin.. tout va se jouer vers l’Est.
Installé, je patiente dans le noir !… De façon très étrange tout est silence et il n’y a aucun souffle de vent de sud.
Silence, calme et douce température (avant la tempête ?!), on ne s’en lasse jamais… Le ciel se dévoile progressivement. Ce nuage, ces éléments, ce sont mes aliments, mon « p’tit dej à moi » ! que je dois impérativement ingurgiter dans ma boite à images !

Ça ne peut plus attendre ! Je lance la machine infernale de la fabrique du pano et je programme le réglage de mon reflex sur 20 secondes de pause pour chaque photo qui composera le pano. Il faut dire que je n’y suis pas allé de main morte avec mes filtres pour essayer de faire ressortir au maximum ce ciel, tout en préservant la clarté dans le fond de vallée ! (technique qui a augmenté le temps d’exposition).

20 secondes c’est court et c’est long à la fois ! et le jour continue à se lever alors que le pano est constitué de 25 images ! 20 secondes * 25 images…. le temps passe et le jour se lève !

Ouf ! la série est terminée ! Le résultat est là !

La ville est maintenant pleinement réveillée et la lumière reprend ses couleurs « normales ». Ma journée de photographe s’achève alors que la vie active s’anime… Routine et vie quotidienne reprennent leur droit

Derniers articles