Photographies panoramiques en Ariège

SEANCE PHOTOS WITH MARINE AND CLEMENT

Dans cet article je vais vous parler technique. Cette séance photos fait partie d’un projet plus vaste (top secret le projet !) qui m’a permis de me régler techniquement et de mettre en condition mes super-stars de la journée : Marine et Clément !

Les ingrédients de la recette

  • 1 Générateur Elinchrom Ranger Asymétrique – 1100 joules
  • 1 Torche Elinchrom « Rapide » – Speed A
  • Des déclencheurs Pocket Wizard II plus (Vitesse synchro 1/250e maximum)
  • 1 Flash Canon 580ex II
  • Une boite à lumière : Elinchrom Softbox (70*70cm)
  • Un filtre ND8
  • Une assistante pour tenir à bout de bras la boite à lumière (procédé bien plus efficace et rapide que de fixer la tête du flash sur un trépied)
  • 2 petites lampes frontales PETZL
  • Un environnement sympa : Ici nous sommes sur les hauteurs de Foix => Prat d’Albis à 1200 mètres d’Altitude avec de belles pelouses bien vertes !
  • Un ciel nuageux et bien chargé ! (très important !)

Le Ranger RX AS est-il utilisable dans un environnement montagne ?

A cette question vous savez déjà que je me le suis trimballé sur plusieurs courses de bikes ou de trails… Donc je connaissais déjà la réponse : OUI, avec un peu de motivation et de méthode on peut se promener avec 15-20 kilos sur le dos !

Faut-il opter pour un modèle moins puissant et plus léger comme le Ranger QUADRA avec les dernières batteries au lithium ?

J’avoue avoir longtemps hésiter entre poids plume ou batterie au plomb (poids lourd). Aujourd’hui je peux dire que les 400joules du Ranger QUADRA seraient pour moi totalement insuffisants pour réaliser certaines scènes ! Alors ?!… Et bien le choix est fait !
VIVE les batteries au plomb et leur 8 kilos ! Si vous ne comprenez pas ce que je vous raconte… alors ouvrez le capot de votre voiture et soulevez la batterie de votre voiture.

Vous comprenez maintenant ? et en plus le plomb c’est bon pour le développement durable !

Au final, l’idéal serait de pouvoir disposer des 2 générateurs le QUADRA et le RANGER car ils sont complémentaires. Ainsi en faible lumière (sous bois) le QUADRA devrait (je parle au conditionnel car je n’ai pas testé) pouvoir délivrer suffisamment de puissance…
Enfin pour faire votre choix vous devrez prendre en compte la distance d’éclairage / sujet. Ainsi en compétition, vous n’avez pas toujours le choix pour positionner votre générateur. Si vous êtes loin il vous faudra de la patate pour arroser le sujet !

Construction de la Scène – Vive le flash déporté !

L’ensemble des images a été réalisé avec le Ranger et la softbox (70*70cm – Rotalux). Le réglage de la puissance varie bien entendu selon l’effet recherché.

Petite parenthèse sur la softbox de 70cm. Elle semble limitée pour ce type de plan surtout quand les deux personnages se retrouvent sur l’image. On le voit très nettement au niveau de l’ombre sur le sol marqué par les contours de la softbox et la lumière du flash. Ceci étant dit je ne trouve pas que ce soit vraiment désagréable à l’œil !

Plan large : On voit bien sur l’image les contours de la Softbox 70*70 (à gauche) !
f4.0 – 1/250e – 17mm

 

Dosage de la lumière ambiante et du flash (artificielle)

Concernant les premières images de Marine j’avais placé mes 2 petites lampes frontale PETZL sur le bras du parapluie de façon à en éclairer l’intérieur. Avec du recul, la puissance des lampes n’est pas suffisante mais elle apporte toutefois un plus sur l’image et fait ressortir le sujet + parapluie.

Lampes PETZL sous le parapluie, faible profondeur de champ.
Canon 24-70mm – ND8 – f3.5 – 1/250e – 24mm – flash cobra 580EX placé au sol devant la jambe de Marine

Clément – sans les lampes PETZL – L’intensité du Ranger RX est également plus faible que sur la photo de Marine (ci-dessus)

Pour le réglage de la puissance, il n’y a pas de règle précise… tout est question de sensibilité et de l‘effet recherché.
Avec le Ranger RX version asymétrique il est vraiment possible de modeler la lumière comme vous le souhaitez. L’utilisation d’un filtre ND8 permet de perdre 3 diaphragmes pour tenter des flous d’arrière plan malgré la vitesse imposée de 1/250 des Pocket Wizard.
Les nouveaux dispositifs PocketWizard TT1 et TT5 proposent une nouvelle technologie « Hyper-sync »  permettant de s’affranchir de la barrière de la vitesse 1/250e des PocketWizard 2+. Personnellement, j’ai opté pour la simplicité et l’efficacité du système PW2+ m’obligeant pour réduire la profondeur de champ à utiliser un filtre ND8.
Le photographe Andy Parant utilise en partie les nouveaux Pocket Wizard et expérimente des techniques jouant avec le système « hyper-sync » afin de dépasser les 1/250 …

Vitesse Synchro et mouvement

Pour les photos plus « mouvementées et ventées! » j’appréhendais le réglage limite de la vitesse synchro boitier/flash de 1/250e !
Au final, la puissance et la vitesse du Ranger RX jouent vraiment leur rôle pour saisir des mouvements complexes ! Dans les photos qui suivent, l’important est de trouver le bon dosage dans la puissance et d’avoir une assistante concentrée pour suivre le mouvement avec la tête de flash !

Avec une vue sur Tarascon et ses nuages !

 

Attention à ne pas s’envoler !!!

 

Le p’tit saut qui va bien ! et avec le sourire svp !

 

N’hésitez pas à réagir à cet article et poser vos questions dans les commentaires !

  • Patrick Legendre

    Bonjour, Superbes photos, très sympa
    Le frère de Didier

Derniers articles