Photographies panoramiques en Ariège

Lacs Secrets des Pyrénées – 2010

Les mascottes adorent !

Ce Week-end j’ai reçu un mail me préconisant de bien surveiller ma boîte aux lettres durant la semaine à venir… En ces temps légèrement tendus où de nombreux colis provenant de Grèce semblent suspects, je reste un peu sur mes gardes…

Nan  rien de tout ça ! Un vrai cadeau m’attend dans la boîte : Le dernier ouvrage de Laurent Lafforgue. Ouvrage à mi chemin entre topos, récits et magnifiques photos ! Et en plus c’est un livre qui raconte les Pyrénées ! (Plutôt rare).

Dès l’ouverture du paquet, je parcours bien entendu l’ouvrage rapidement dans l’attente de la soirée pour le dévorer plus tranquillement. En réalité j’attendais cet ouvrage avec impatience car une question sommeille en moi.

Comment l’auteur trouve t-il l’énergie et les moyens pour réaliser un tel ouvrage ? Les mondes de l’impression et de la photographie sont plus que jamais en crise (surtout à l’heure de l’ipad et autres iphones …). Il n’est pas certain aujourd’hui que celui qui veut entreprendre l’édition d’un ouvrage atteigne son objectif !

Tout d’abord il faut être randonneur, alpiniste, passionné et impliqué dans cette aventure.

La truffe de kalbute dans l’ouvrage !

Ensuite, il faut aimer la photographie, chercher les belles lumières, se réveiller tôt, galoper à la lueur de sa frontale.

Pour terminer il faut croire en son talent, démarcher des imprimeurs, des maisons d’édition pour lancer un tel projet.

Alors il ne reste plus qu’à écrire, raturer, effacer, supprimer, reformuler, trier les photos, retourner sur des lieux de randonnée, compléter les articles, scanner, retoucher, sélectionner, valider et coordonner…

Oulà ! ca fait beaucoup de verbes d’action tout ça… Bonjour le boulot !

Séance de lecture !

En parallèle, notre monde virtuel nous offre des sites internet, flickR, Facebook, twitter, qui rendent la production photographique beaucoup plus simple et surtout (ne vous y détrompez pas) qui GOMMENT de très nombreuses imperfections des IMAGES… Et sur les écrans tout semble beau… Mais passer du fichier numérique au tirage papier est LE passage à risque ! C’est un travail qualitatif mobilisant de nombreux corps de métier.

Vous l’aurez compris je dis un GRAND BRAVO à LAURENT LAFFORGUE pour son livre et pour son investissement dans cette aventure !

On imagine facilement que le sac de randonnée de Laurent Lafforgue est posé à côté de sa porte d’entrée. Toujours l’oreille et l’oeil collés sur la météo pour anticiper la sortie du WE…

On imagine les heures de traitement photos, de conversions au format CMJN pour l’imprimeur…

On prend conscience de la somme de travail pour réaliser les articles afin d’être précis et attrayant…

Mes mascottes dévorent le livre et se laissent transporter par la lecture et les images qui les font REVER !

Derniers articles