Photographies panoramiques en Ariège

Bosses du Plantaurel – 2009 : coté photographe

Réveil 6h30… bip…bip…bip… et hop une petite claque sur le réveil ! Non mais ! C’est moi qui commande ici !

Ha… oui les photos des bosses du Plantaurel… pffff… Pour tout vous dire je n’étais pas très motivé pour venir faire des photos sur le circuit VTT…

Bon allez ! café – chocolatine pour se donner du courage et direction la gare pour faire un petit coucou à l’organisation.

Arrivé sur les lieux ça se met tout doucement en place et les coureurs arrivent eux aussi tranquillement.

Mon arme secrète pour cette année ? Et bien la veille je suis allé un peu repérer le parcours (du moins une zone qui me paraissait intéressante). Petite balade avec le toutou (Peton, un briard de 40 kg) qui flâne pendant que je repère les meilleures courbes pour les photos.

J’interroge rapidement Peton pour savoir si il est ok sur le site : il me répond que c’est jouable mais de ne pas oublier ma débrousailleuse ! Sans oublier de me demander un gâteau pour chien (les informations ne sont pas gratuites !!!).

Bref, revenons à nos moutons et à un réveil quelque peu douloureux néanmoins endigué par la chocolatine et le café. C’est l’heure de rejoindre mon poste de garde !!!

Deuxième arme secrète : la vitesse et le mouvement !

Après avoir fait le ménage à la main des herbes folles sur l’endroit stratégique où j’attends les coureurs, je prépare mes réglages et j’attends… Vous allez me demander pourquoi j’ai joué au jardinier ? hein ? non et bien c’est pourtant d’une importance capitale en photographie !

Les coureurs arrivent… vite pour les premiers. Ca tombe bien car j’ai dit vitesse et mouvement. Aujourd’hui, technique du filé… jardinage, filé… en voilà des termes !

Ma série est en fait composée de photos inspirées sur la technique de filé. Elle ne donne pas une image hyper nette comme on pourrait en obtenir avec du matériel moderne et des réglages avec des hautes vitesses.

Cela consiste à donner une impression de mouvement au sujet. Certaines parties de l’image ne sont pas nettes et même l’arrière plan est flou pour augmenter cette impression de mouvement. Oui, parcequ’un vététiste qui n’a pas la roue qui tourne est une vététiste qui tombe ! Si un jour vous êtes en mesure de distinguer les trois pales d’un hélicoptère qui vole, poussez-vous vite car en fait c’est un hélicoptère qui tombe…

Savant dosage entre vitesse du coureur et vitesse d’obturation corrélées à un suivi du sujet en mouvement… voilà le programme de la matinée.

Et le désherbage alors ? et bien quand on utilise le flash au ras du sol, les petites herbes ne sont pas très esthétiques… surtout lorsqu’elles sont bien éclairées par le faisceau du flash…

Ha oui, j’oubliais : certains ne se trouveront en photo sur le site. Oui, il y a tout une série de coureurs qui ont fait fusible pour tester ma prochaine arme secrète : le réglage du réglage du filé réglé sur le réglage du bouton pré-réglé… hips ! Pour ces coureurs, désolé, mais les tests n’ont pas été concluants : c’est comme ça qu’on progresse !

Pour conclure, j’étais parti un peu le moral au fond des chaussettes et je me retrouve avec une série d’images plutôt sympa. Je retrouve encore ces problèmes d’AF de mon boîtier qui n’est plus assez performant à mon goût… Mais la lumière était là, joli ciel, des coureurs et une ambiance toujours aussi conviviale. Nous sommes loin des organisations « industrielles » : à Varilhes cela fonctionne grâce à l’implication toujours aussi forte de bénévoles. Je regrette qu’à la fin de la course il n’y ai pas un petit podium (même symbolique) permettant de rassembler tous les coureurs autour du pot de l’amitié.

(Les photos ne sont pas libre de droits – contact : stephane.meurisse@clin-oeil.fr)

La suite en image sur mon site : http://www.clin-oeil.fr

(10/09/2009 – mise à jour !!! coureurs – lisez bien !!! ) beaucoup de visite sur le site et de nombreuse demande d’images avec au final cet unique message d’un coureur sur le  livre d’or du site :

Voici l’extrait :

toutes les photos ne sont pas la domage car pour ma premiere rando je pensais sortir en photos (pour 8euros pas asse chere) la prochaine rando l argent n iras plus dans les caisse du club DOMAGE QUELLE MAUVAISE PUB

Vous pensez que suis rétribué par l’organisateur… NON !

Je fais des photos par passion et pour le plaisir : OUI !

Je donne mes images en haute def aux coureurs : OUI !

Ce genre de message (le seul ! ) donne vraiment envie de continuer !!!!

  • l’équipe organisatrice des bosses du Plantaurel

    Sympa le récit des Bosses, version photographe! Pardon à Peton, je n’avais pas mesuré l’importance de son implication dans l’aventure…
    Dans tous les cas, un grand MERCI à toi, Stéphane, tu réponds toujours présent pour faire de magnifiques photos de la manif, et gratuitement (ça c’est vrai il faut le souligner…). nous sommes sincèrement désolés pour le message de ce bougon qui n’a strictement rien compris à l’histoire!
    à bientôt

  • stephane

    Merci c’est sympa !
    Cette course a été une réussite : 183 participants !
    A l’année prochaine avec le soleil ! et de nouvelles idées de photos.

  • frederic

    super texte, j’avais pas analyser …les pales de l ‘hélicoptere …
    au fait il faut pas â à pale , ce srait un paeu blanc peut être
    amitiés

Derniers articles